FLASH INFO

Le Fédération sera fermée au public les lundis 24 et 31 décembre 2018. Validations possibles sur le site internet...

Especes Gibier d'eau - Pluvier doré

Pluvier doré

23/06/2014

Pluvier doré, Pluvialis apricaria (Linné, 1758)
Classification (Ordre, Famille) : Charadriiformes, Charadriidés


Description de l’espèce


De la taille d’un petit pigeon, le Pluvier doré présente un plumage très caractéristique en période nuptial. Les deux sexes présentent le dessus du corps « doré » écaillé de noir et le dessous noir. L’extension du noir est plus grande chez le mâle, s’étendant à l’avant du cou et au visage, jusqu’à la hauteur des yeux. Un trait blanc, très visible chez le mâle, moins chez la femelle, sépare la zone noire des parties dorées.
Les oiseaux immatures et les adultes en plumage internuptial sont très semblables. Leur dos est doré, tout comme les oiseaux en plumage nuptial, mais le dessous est beige uniforme, présentant tout au plus un dégradé plus foncé vers la poitrine et le cou qui sont finement rayés.
Le bec et les pattes sont noirs. Le Pluvier doré a un vol aux battements d’ailes rapides. Le dessus est très uniforme, avec, lorsqu’il est observé d’assez près, un léger liseré clair qui contraste avec les rémiges marron foncé.
La mue des plumes de couverture a lieu de mi-mars à fin-avril, puis de juillet à fin-septembre, celle des rémiges primaires pour l’essentiel de mi-juin à mi-octobre.
Le cri du Pluvier doré est un appel flûté isolé, parfois répété, que les oiseaux émettent souvent en vol lorsqu’ils sont en groupes, en migration ou en hivernage. Des cris longs et bi-syllabiques sont également émis au sol en période de reproduction. Le chant consiste en une trille flûtée, qu’il est parfois possible d’entendre en France en fin de période d’hivernage, un peu à la façon de l’Œdicnème criard Burhinus oedicnemus.
Longueur totale du corps : 26-29 cm. Poids : 160-280 g.

Nos documents téléchargeables :

Nos Vidéos :